“Break the system”, 2017, France

“Nov cheanick « breaks the system ». Surtout le sien. Il aspire à créer sans aucun contrôle, aucune pression, créer librement non seulement spirituellement mais également dans son corps et son âme. Cette série témoigne du lâcher-prise de l’artiste.

« J’ai détruit mon propre système » dit Nov Cheanick , ”Avant, je pensais beaucoup à ce que les gens diraient de mes peintures, j’étais trop timide pour exprimer ce que je ressentais au plus profond de moi. Ces nouvelles œuvres viennent de mon âme. C’est mon réel moi, sans aucune intention de séduire ou créer de la beauté ”. Dans cette série l’artiste se questionne sur l’emprise de la société sur nos vies : travail, politique, famille, amour. La vraie liberté est elle possible ? Sommes nous bloqués dans un système qui nous dirige ?

Tel un alchimiste travaillant sans relâche, Nov Cheanick recherche les ingrédients parfaits pour créer le mélange qui saura illustrer ses pensées. Matériaux et pensées sont indissociables dans son travail.

Nov Cheanick présente ses oeuvres pour mettre en évidence le pouvoir du matériel sur la société. Ses peintures sont telles des sculptures, et associent différents matériaux  : cendres de cigarettes, épaisses couches de couleurs , terre, feuilles mortes, cordes de guitare. Elles révèlent des combinaisons de formes et motifs complexes qui ne cherchent pas à séduire mais à révéler le véritable caractère de son travail.”

Lyvann Loeuk, curator

Break the system, 2017, Galerie Lee, Paris, France.

 

 

Galerie Lee, “Break the system” by Nov Cheanick

Thank you to Galerie Lee’s team.